tuLLE  CYClISME  COMPETITION

UN WEEK-END DE RÊVE

02/12/2020

UN WEEK-END DE RÊVE

stage du T2C à BEYNAT les 8 et 9 février 2020

Choisir la date appropriée pour organiser un événement sportif de plein air à partir de critères  objectifs reste chose aisée mais la

décider en fonction d' un élément aussi aléatoire que la météo, deux mois avant et en plein hiver, relève du pur hasard et de la

chance ou.....de la malchance.

 

Il faut reconnaître que nous avons été sacrément chanceux et que le hasard avait bien fait les choses reportant la date initialement prévue le 1 et 2 Février au week-end suivant. Deux jours de temps idéal pour la petite quinzaine de jeunes de notre école de vélo encadrés par tous les accompagnateurs sur le pont pour l'occasion renforcés par la présence des coureurs seniors disponibles.

Deux jours de pur plaisir sur nos machines avec en prime une partie découverte touristique sur des terres que la plupart n'ont pas l'habitude de sillonner régulièrement.(Seuls  ceux qui ont le temps). Celà permit en même temps une excellente leçon de géographie et d' orientation bienvenue pour tous ceux qui ne sont plus grand chose sans GPS ou autre stava.

Mes tracés sur feuille blanche , avec couleurs indicatives, ont semblé en dérouter plus d'un (et pas des plus jeunes).

PROMIS , je recommencerai !!!!!! malgré les moqueries et les railleries dont je me fiche éperduement.Mais moi , je ne me perds pas !

 

Après une installation aux petits oignons, un petit casse-croûte pour suppléer aux insuffisances du petit déjeuner familial et matinal, nous voilà partis en direction de la vallée de la Dordogne chère à mon coeur. Neuville, Chenailler, Brivezac haut lieu d' une célébrité locale. Ici, petite dérivation rive gauche pour les cadets tandis que les minimes traçaient rive droite. Le troisième groupe, quant à lui, avait raccourci bien avant pour rejoindre la plaine de Nonards.

Pour tout ce beau monde, normalement, le chemin redevenait commun en direction de Meyssac. C' était sans compter sur la prise

d' initiatives personnelles de certains qui s' arrogeaient le droit de ne pas suivre les instructions officilles.Mal leur en prit car la

route fut plus rude.....

Les cadets, une fois de plus , allongeaient un peu par Saint-Bazile de Meyssac pour retrouver le chemin de tous vers le Planchat,

Beynat. L' écurie semblait proche mais le profil du retour pas particulièrement plat (doux euphémisme) provoquait quelques grognements et râlements dans les rangs. A  quelques encâblures de l' arrivée, une petite variante bossue était proposée au référendum populaire mais aussitôt rejetée à l'unanimité. Démocratie oblige, le retour sera direct pour une remise en forme et restauration appréciées.

Un peu plus de 75km pour les cadets, entre 65 et 70 pour les minimes et 55 pour le 3ème groupe.

 

Une belle journée qui n' était pas finie. Car s' enchaînaient ensuite atelier mécanique, cours de physique où certains (plutôt certaine) ont enfin compris le rapport qu'il y avait entre les plateaux de l'avant et les pignons à l' arrière et la notion de développement.

Il n'est jamais trop tard pour apprendre!!! Espèrons que cela va éclairer d' un jour nouveau leur façon de pédaler.

L' intervention du docteur Lascaux sur l' hygiène de vie du sportif,  en fin d' après-midi, clôturait la partie studieuse.

 

Moment de détente et place à la restauration attendue par tous.

 

L' heure tardive obligeait à annuler le film prévu en soirée mais il était (avantageusement) remplacé par une séance de portables de toute beauté(sic) à laquelle il était difficile de ne pas succomber.........

 

Après enquête et témoignages, la nuit fut calme. Seul un trublion à la recherche d' un chargeur de portable fit la .tournée des bungalows .Il ne fut pas toujours bien accueilli....Me demander pour plus d' informations.

 

Dimanche. La matinée, un brin maussade, voit arriver des jeunes se jeter sur des salades de riz et de pâtes, du jambon, des oeufs brouillés, du fromage, les adultes n' étant pas en reste.

Les têtes sont reposées, les genoux grincent un peu mais le sourire est là pour la photo.

11h. Jérôme arrive, à plat. Enfin la roue, pas lui. Il nous jure qu'il n' a pas roulé la nuit et qu'il ne comprend pas .On le croit à moitié mais peut-être qu'il se sert de son vélo pour des raisons moins avouables( je plaisante).

Les seniors sont là, au milieu des jeunes , et c'est un joli peloton rose encadré des voitures roses qui s' élance en direction du Sud, provoquant l' admiration des automobilistes. IL faut reconnaître que nous étions singulièrement beaux voire impressionnants.

Après quelques kilomètres communs bien sympathiques, la séparation s'opère à Tudeils, chacun retrouvant son groupe de niveau.

Les cadets vont faire une incursion aux frontières du LOT pendant que les autres vont rejoindre MEYSSAC, mais cette fois-ci, en une seule escouade pour ne perdre personne. La montée de Lagleygeolle va provoquer quelques écarts mais tout le monde se regroupera au sommet pour faire une belle plongée sur Lanteuil à 50 km/heure. Mais tout ne sera pas fini car il va falloir remonter la longue côte vers BEYNAT faisant souffrir quelques organismes un peu entamés. Le retour au centre se fera par un belle route buissonnière longeant l' étang de Miel avec un sprint final pour les plus fringants bien décidés à asseoir leur suprématie. Par respect, je ne donnerai pas le classement d' arrivée.

Une fois en tenue civile, la jeune garde s' est précipitée sur le ravitaillement pour râcler les fonds de gamelles faisant l' émerveillement de notre hébergeur un peu surpris quand même devant tant de gloutonnerie.

 

15h30. Tout le monde est parti et avec un peu de chance on va même pouvoir regarder le match de rugby. Pas sûr que tous aient vu la fin de la partie.!!!

 

Pour conclure, deux belles journées de vie en collectivité ou se sont mêlés sport, amitié et convivialité.

De quoi renforcer la cohésion de notre club mais n' était ce pas le but premier?

 

EN PISTE POUR LES JEUNES CYCLISTES DU T2C